Congo (RDC) - L'exil ou la prison : le choix cornélien de Moïse Katumbi    

Bajoli - Rappeur 
Bajoli - Rappeur


Bajoli (Congo)

Né a Lumumbashi en 1978, un artiste authentique qui se donne totalement a son art et parle de ce qui le touche avec des mots simples et directs comme des claques et jamais sans vulgarité. Un futur GRAND. 

- Les 3 Chansons de Bajoli qui vous feront craquer: 

1- " Ca nous rendra pas le Congo"

2- "Liege Bruxelles Gand"
3-"Ou en sommes-nous"  
                               Luc Bassong
Adieu, Papa Wemba

​​Actualités - Crise politique majeure en perspective avant  l'élection présidentielle de Novembre 2016   

​​Didier Makal - Lumumbashi  

Carte du Congo - Katanga
Deux chemins s’ouvrent devant Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur du Katanga et opposant à Joseph Kabila : l’exil ou la prison. De son choix dépendra son avenir politique en République Démocratique du Congo. Katumbi, en effet, est candidat à l'élection présidentielle prévue en Novembre 2016 dont le possible report inquiète nombre d'observateurs au delà des frontières du Congo.

Le 20 Mai 2016, le procureur général près de la Cour d'Appel de Lubumbashi prend acte de l'évacuation sanitaire de Moïse Katumbi en direction de l'Afrique du Sud. Les autorités congolaises décident alors de mettre un terme aux auditions de l’ex gouverneur du Katanga inculpé le 19 mai d’atteinte à la sûreté de l’État. Moïse Katumbi aurait recruté des mercenaires pour renverser le président Joseph Kabila. Accusation portée par le ministre de la justice Alexis Thambwe qui a aussi ordonné les enquêtes. Le procureur a donc renoncé à la confrontation des suspects dans cette affaire, notamment l’américain Darryl Lewis présenté comme le cerveau du "futur putsch" imputé à Moïse Katumbi. Ce dernier nie toutes ces accusations et explique que Darryl Lewis travaillait pour sa sécurité personnelle. 
   
L'exil ou la prison ? Il est cocace de constater que le procureur général laisse désormais le prévenu libre de ses mouvements. Cela aurait-il un lien avec l'indignation locale et internationale suscitée par la mise en accusation de l'ex-gouverneur du Katanga ou bien avec l'urgence des soins médicaux dont il a besoin ? Quoiqu'il en soit, en laissant Moïse Katumbi partir se soigner en Afrique du Sud, la Justice congolaise ne l'encourage-t-elle pas à s'évaporer dans la nature ? Ne laisse-t-elle pas volontairement ce sérieux prétendant à la Magistrature Suprême se disqualifier lui-même du scrutin de Novembre 2016 ?
Le Katanga la région dont est originaire Moïse Katumbi couvre une superficie de 497 000 km2 et regorge de riches gisements de cobalt, cuivre, fer, radium, uranium et diamant. D'aucuns y voient la cause de tous ses malheurs.



Papa Wemba ("Roi" du Congo)

Parti le 24 Avril 2016, le Roi de la musique africaine s'en est allé retrouver les Fela et Franco la ou les  géants de la musique mondiale née du continent se reposent quand le souffle les abandonne.

Une carriere phénoménale, des disques d'or a n'en plus compter... Qui reprendra le flambeau? Qui fera de la musique africaine un joyau ? Toute une discographie en héritage, de la joie et de l'amour de Papa Wemba.


Les 3 Chansons de Papa Wemba qui vous feront pleurer de bonheur: 

1- " Yolele"
2- "Maria Valencia"
3- " Show me the way"

                                        
                                             Luc Bassong                     

​​YouTube - Thierry Michel  

"L'irrésistible ascension de Moïse Katumbi" le film du réalisateur Thierry Michel retrace la formidable ascenscion de Moïse Katumbi. Un film a voir ou a revoir absolument !
​​
Katumbi, meneur de jeu. Bien que parti se soigner à Johannesburg puis à Londres depuis le 28 Mai 2016, Moïse Katumbi reste le meneur de jeu dans cette affaire. Le Président du club de football Tout-Puissant Mazembe comprend parfaitement l'expression "mener le jeu". Dans le cas présent, cela revient ni plus ni moins á choisir entre l'exil ou la mort ? Choix cornélien. C’est pourtant le seul que lui laisse le procureur de Lubumbashi. Alors Moïse Katumbi va-t-il enfiler son maillot d'attaquant et marquer contre le camp adverse ou bien se contentera-t-il de dribbler loin de la surface présidentielle et privera-t-il ainsi ses nombreux supporters d'une victoire finale ? Didier Makal.
Rappel des faits : Ceux imputés à Moïse Katumbi sont passibles de la peine de mort selon l'article 182 du Code Pénal congolais notamment. Revenir alors au Congo dans un tel contexte serait suicidaire. Le mandat d’arrêt "provisoire" du procureur dit en d’autres termes : "Cher Moïse Katumbi, sauve-toi et oublie ta candidature à la Présidence de la République, et tu auras la vie sauve".
En ayant quitté le Congo le 20 mai 2016, pour raisons de santé, Moïse Katumbi aurait sérieusement entamé ses chances de participation à l'élection présidentielle. D'aucuns le présentent déjà comme un fugitif aux abois, quand d'autres rêvent de le voir revenir en martyr du système Kabila.

L'exil serait alors synonyme de suicide politique quand on a l'ambition de changer le Congo et d'en faire une puissance émergente comme le souhaite  Moïse Katumbi.   
 

    
  
 

©afriqueplanete.com   |   Conditions générales d'utilisation      |    Nous contacter